{TIPS} Faire sa reconnaissance en CSO

📸 Karen Polle by Noelle Floyd 

Déjà qu’est-ce qu’une reconnaissance ?

Le but est de mémoriser le tracé, le nombre de foulées entre des obstacles rapprochés (les doubles, les triples, les lignes).

Je ne dirai pas que faire une bonne reconnaissance c’est faire la majeur partie du boulot mais pas loin. La reconnaissance conditionne votre parcours une fois en selle alors autant tout faire pour mettre toutes les chances de notre côté.


1ère étape : la découverte

Une fois la reconnaissance ouverte, on découvre une première fois les obstacles, leur profil, l’ordre dans lequel les franchir et les lignes de départ et d’arrivée.

2ème étape : la stratégie

Une fois avoir marché une première fois votre parcours, vous allez pouvoir l’analyser. Quels sont les obstacles qui pourront poser problème à votre cheval (bidet, couleurs voyantes, sous-bassement…) ? Combien de foulées dans les combinaisons ? Quelles courbes prendre pour gagner du temps ? Où accélérer ? Où ralentir ? Quel tracé effectuer pour arriver dans les meilleures dispositions sur les obstacles ? Quelle est la nature du terrain (collant, en descente…) ?

3ème étape : Apprendre

Une fois ces deux étapes effectuées, chacun a sa manière de faire les choses.

En ce qui me concerne, je marche une nouvelle fois mon parcours en m’appliquant bien sur le tracé que j’effectuerai à cheval et en me rappelant chaque particularité du parcours en fonction de l’obstacle. Dans cette courbe, je peux souffler, cet obstacle, je vais l’aborder de biais pour gagner du temps, celui-ci, je vais me servir du sous-bassement pour éloigner mon cheval et là, je vais tronquer ma courbe pour gagner quelques centièmes sur le chrono.

Une fois ça fait, je me mets dans un coin de la piste, je ferme les yeux et je refais mon parcours dans ma tête afin de bien vérifier que je le connais par coeur. J’ai toujours la trouille d’oublier un obstacle (ça m’est déjà arrivé).


Astuces

  • Un obstacle risque de vous poser problème, ne vous focalisez pas dessus. C’est le meilleur moyen de faire la faute. Soit vous êtes tellement bloqué dessus que vous bâclez les autres obstacles, soit vous vous crispez, votre cheval le sent et vous provoquez la faute que vous redoutiez (c’est du vécu !)
  • Attention au temps de reconnaissance. Sur certains concours, les présidents de jury n’accordent que 10-15 min de reconnaissance. Alors soyez efficaces !
  • Si votre numéro de dossard le permet, n’hésitez pas à regarder les premiers partants. Sans chercher à vous comparer, cela peut vous permettre de voir si le tour est fluide, si les obstacles s’enchaînent bien, s’il y a des difficultés particulières que vous n’auriez pas vu ou au contraire d’autres que vous craigniez mais qui ne semblent pas en être.
  • N’hésitez pas à vous servir de l’environnement pour mémoriser votre tracé. Rejoindre la piste à tel endroit, tourner quand on est face à la bannière sur la barrière, coller le pot de leur pour aborder cet obstacle…
Signature
2 Partages

Laisser un commentaire

Back to Top