Remise en Question

Non, vous ne rêvez pas, c’est bien moi que vous êtes en train de lire !

Bon, je ne peux pas revenir comme une fleur après autant de temps de silence. Je vous dois quelques explications. Alors préparez votre Nesquick, votre plaid et éventuellement votre chat et préparez vous pour un article inutile de la gamme 3615 MY LIFE, la remise en question de toute ma vie.

Bon j’ai laissé échapper quelques bribes de-ci de-là notamment sur Facebook. Mais je vais vous faire un bilan ici, histoire que tout le monde soit au courant.

Depuis cet été, il y a eu pas mal de changement. Un déménagement et un nouveau boulot notamment. Et c’est surtout le nouveau boulot en question qui a d’abord été la source de mon absence. Nouveau boulot pour lequel je n’étais pas tout à fait prête. Au départ, j’ai pris énormément de temps pour m’y faire, trouver mes marques, apprendre. Résultat, plus de temps et aucune énergie à consacrer à mon blog.

Ce qui est frustrant c’est que je travaille maintenant dans le milieu du cheval et que je vois chaque jour passer devant mes yeux tout un tas de sujets potentiels pour le blog !

Aujourd’hui, après 6 mois, j’ai trouvé mes marques ( heureusement me direz-vous ) mais je manque toujours de temps. J’adore vraiment ce que je fais, donc je m’y investis à 200%, allant toujours plus loin pour être la meilleure possible. Résultat, je n’en déconnecte jamais vraiment et je n’ai pas réussi à trouver une place pour le blog.

Rassurez-vous, ce n’est pas une lettre de rupture que j’écris. J’aime trop ce que je fais ici aussi pour tout abandonner. Il faut juste que je réadapte mon boulot de blogueuse en fonction du reste. Parce que je crois que c’est là que ça a péché. J’ai voulu continuer comme avant, à bloguer comme lorsque je ne faisais que ça dans la vie. Alors forcément, ça a bloqué.


Tout ces changements ont également eu une incidence de ma pratique de l’équitation. Depuis quelques temps, je remets énormément de chose en question.

Comme vous le savez, je suis cavalière de club. Depuis 9 ans maintenant.

Ca fait quelques temps que le format club ne me convient plus. L’heure hebdomadaire, le partage des chevaux, le manque d’autonomie ( quoi que dans mon club, je n’ai pas à me plaindre, j’ai toujours eu énormément de liberté ). Mais je restais surtout par habitude et affection ( des chevaux, de mon coach ).

Aujourd’hui, ça ne suffit plus.

Je me rends compte que je ne progresse plus. Pire, je ne prends plus de plaisir à monter. Et ça, ça me fait peur. Et si ma passion était partie ? Et si je ne progressais plus jamais ? Si j’avais atteint mes limites et que j’étais au maximum de ce que je suis capable de faire ?

Alors je vais finir l’année et on verra.

Je tiens à finir l’année parce que je ne veux pas avoir de regrets ni prendre une décision sur un coup de tête.

Je crois que j’ai besoin d’arrêter de monter pour que ça me manque et que je retrouve le plaisir.

C’est une décision très difficile à prendre. Déjà parce que tout ça représente 9 ans de ma vie et ça, c’est par rien. Beaucoup de souvenirs, beaucoup d’attaches. Et puis l’inconnu qui m’attend me stresse énormément. Je ne sais plus si je l’ai déjà évoqué ici mais j’ai commencé à monter très tardivement à cheval. Et je n’ai jamais connu qu’un club, qu’un coach. Donc je ne sais pas du tout de quoi demain sera fait. Est-ce que je réussirai à m’adapter à d’autres méthodes ? A accepter les conseils d’un autre coach ? A montre d’autres chevaux ?

Je reste intimement convaincue que pour progresser à cheval, il faut voir du pays, monter des chevaux différents, apprendre différentes méthodes pour se faire sa propre opinion. Mais c’est une chose d’en être convaincue, une autre de le mettre en pratique.


En ce qui concerne le blog, je ne vais pas vous faire de promesses, parce que je ne suis pas sûre que je pourrai les tenir.

Mais j’ai réellement envie de continuer à faire vivre cet espace. J’aime écrire, plus encore quand je traite d’un sujet qui me tient autant à coeur.

J’ai plein d’idées, de sujets que je voudrai vous faire partager. J’espère juste trouver le bon rythme pour gérer mon emploi, mon blog et accessoirement ma vie perso !


J’espère que tout cela vous éclaire et permettront de mieux comprendre mon absence et sûrement le ton de mes futurs articles.

Aller, ne partez pas loin, le blog n’est pas mort !

Signature
4 Partages

3 Responses

  1. Je passe de temps en temps sur ton blog sans laisser de commentaire parce que le plus souvent j’ai à peine le temps de lire un article entre deux exercices. Mais ce que tu as dit ici m’interpelle, parce que j’ai moi aussi eut un passage à vide ou je n’éprouvais plus de plaisir à monter. Comme toi, je ne progressai plus. Je me suis acharnée pendant plusieurs mois, parce qu’il me semblait inconcevable de tout simplement perdre ma passion. Ça a porté ses fruits, puisqu’au bout d’un moment j’ai retrouvé un certain plaisir, mais pas aussi important qu’il avait put être auparavant… Et puis j’ai rencontré une jument, une petite nouvelle en tiers de pension dans mon club. Elle m’a redonné goût à l’équitation avec son caractère exécrable, le fait qu’elle ai son propre avis et qu’elle l’exprime clairement.
    Comme quoi, tout n’est pas perdu, il suffit juste d’avoir ce petit déclic. Après, je comprends parfaitement le désir d’arrêter pendant un moment…

    J’espère que ton blog continuera à tourner encore un moment, bon courage!

    1. Un grand merci pour cet adorable commentaire ! Ca me fait vraiment chaud au coeur de savoir que tu apprécie mon blog, même si tu ne commentes pas. Je ne l’écris pas pour avoir tout un tas de commentaires et de visites. Mais pour partager ce que j’aime et si ce que je vis parle à quelqu’un, le rassure, l’aide ou si on peut s’entre-aider, j’ai atteint mon objectif !

      Par rapport à la période que je traverse et que tu as traversé, ton témoignage me redonne confiance. En effet, je ne pense pas qu’on puisse démolir comme ça une passion. J’espère à mon tour finir par avoir ce déclic dont j’ai besoin. En tout cas, rassure toi, je ne laisse pas tomber le blog pour autant ! Et qui sait ? Ce fameux déclic viendra peut-être du web ! 😉

Laisser un commentaire

Back to Top