Faire le Choix d’un Métier du Cheval

C’est la question que je me pose ces derniers temps. Il existe une multitude de métiers dans le milieu du cheval mais faire le choix d’un tel métier n’est pas anodin.

Je me retrouve au chômage. Encore une fois. Je ne regrette pas mon emploi. Ca ne me plaisait pas. J’ai fait mes études par défaut (c’est pas la meilleure idée que j’ai eu). Mais ça m’a fait prendre conscience d’une chose. Même pour un bon salaire, je ne suis pas capable de faire un travail que je n’aime pas.

Alors je profite de cette période pour réfléchir à ce que je veux faire. et une des choses qui revient régulièrement, c’est travailler dans ce milieu qui me passionne tant depuis mon enfance, les chevaux.

Mais j’hésite… Pour plusieurs raisons dont je vais vous parler ici.


La première est que j’ai peur de me dégouter de ma passion. Ce n’est un secret pour personne, travailler dans ce milieu est dur. C’est un travail physique te souvent ingrat. On ne compte pas ses heures et on est un peu payé au lance pierre, il faut l’avouer. En tout cas, en début de carrière. C’est une chose d’en avoir conscience, une autre de l’encaisser.

La seconde est le fait de passer dans l’envers du décor. Aujourd’hui, je suis cavalière de club, cavalière decompétition. Si je décide de sauter le pas, il est fort probable que je fasse mon BPJEPS dans mon club. Est-ce que je serai capable de voir mes relations avec mes camarades, mon coach changer? De voir ma jument de concours montée par d’autres?  De ne plus la monter? De plus sortir en concours avec les autres? De ne plus faire les championnats de France? J’ai des doutes sur le sujet…

La troisième me demande si j’aurai patience d’obtenir le type de poste dont je rêve. Dans mon idéal, je travaillerai les chevaux, je coacherai des cavaliers de concours (pas forcément au niveau des JO hein!). Mais d’ici là, il me faudrait travailler en club, animer des cours pour les enfants, parfois très jeunes, apprendre à des débutants. Alors que moi, ce qui me plaît, c’est la technique, le travail du cheval, les soins à l’animal, la progression d’un couple.


Tout ça me paraît énorme. Alors soit je ne suis pas prête, soit ce n’est pas pour moi, soit je me trouve des excuses parce que j’ai peur de me lancer.

En attendant de prendre ma décision, n’hésitez pas à partager vos avis, vos expériences. Ca pourra peut-être m’aider à y voir plus clair.

Signature
0 Partages

One Response

  1. Tu sais quoi, je lisais ton article pout trouver une réponse à cette même question qui me tourmente… Je suis sûre qu’il y a pleins de métiers dans les chevaux dont on a même pas idée! Mais on nous montre que moniteur, véto et maréchal ferrand.. Je trouve ça triste et décourageant.. Sans compter que, pour mon cas, même ma famille me décourage à sauter le pas… Raison de PAYE, travail trop dur, ‘et qu’est ce que tu vas faire quand t’en pourra plus?’… Si tu trouve réponse a cette question, s’il te plait, appelle moi ! 🙁

Laisser un commentaire

Back to Top