| ENTRETIEN | Racer Gloves w/Andy Chansel – part.2

PORTRAITS DU MONDE EQUESTRE SHOPPING & WISHLISTUn commentaire sur | ENTRETIEN | Racer Gloves w/Andy Chansel – part.2

| ENTRETIEN | Racer Gloves w/Andy Chansel – part.2

📸 Andy Chansel by Julia Prds

Si la première partie de cet échange était très accès sur la naissance de la section équestre de Racer Gloves, cette seconde partie s’axe plus sur Andy et son mode de vie.

J’avoue être toujours très impressionnée de suivre Andy à travers ses stories sur Instagram et toutes ses superbes photos de voyages, de musées ou d’expos. Il semble tout gérer d’une main de maître, ce que j’admire.


Tu es toujours en vadrouille. Comment gères-tu ton métier, Nuggets et tes envies de voyage ?

Je ne tiens pas en place ! Je passe la majorité de mon temps en Provence, où sont basés les bureaux de Racer, ma famille, mais aussi mon cheval. Pour le reste, c’est surtout de l’organisation ! Je me réveille très tôt tous les jours. Généralement j’essaie de faire un peu de sport et je file aux écuries. A 7h30 tous les matins, je suis à cheval et je vais au bureau vers 9h, 9h30. En fin de journée, j’essaie de travailler sur Le Cavalier Bleu, je fais du théâtre ou bien je profite du peu de temps libre pour voir mes amis, lire des livres ou regarder les films que je n’ai pas eu le temps de regarder. Et le week-end, j’essaie de jongler entre concours, voyages et vie personnelle.

Passionné d’art sous toutes ses formes, quelles sont tes inspirations ? Comment influent-elles ton travail ?

Je pense que l’inspiration se trouve partout, tout le temps. Cela peut être une mélodie, une couleur, un film, une peinture, un livre, une forme, une scène de vie. Dans un musée, dans un cinéma, dans la rue, dans un restaurant. L’inspiration est dépendante de la sensibilité de chacun, mais il faut surtout apprendre à regarder, à écouter, à sentir. Je passe beaucoup de temps à flâner dans les musées et dans les galeries d’art. J’essaie de saisir la vision de différents artistes, ce qu’ils veulent dire et la façon dont ils essaient de le dire. Il n’y a pas d’influence directe sur mon travail, c’est plus une influence générale sur ma réflexion, une façon de penser.

Quels artistes, expo… nous conseillerais-tu ?

Louise Bourgeois d’abord, car ce fût mon premier choc émotionnel. J’étais encore adolescent et je suis allé voir une rétrospective à Hambourg. C’est très torturé mais il y a une sensibilité accrue. J’aime beaucoup Yves Klein aussi, ainsi que Soulages, Géricault, Rothko, Pollock et Katerina Jebb.

En photographie, je suis de près le travail de Charles Fréger, Zanele Muholi.

Au cinéma, j’aime beaucoup Godart, Kubrick et Almodovar. Mais surtout Isabelle Adjani. Et pour l’amour des chevaux, je conseillerais le travail d’Iris de Moüy, d’Emilie Haillot et de Velàzquez, évidemment.

Ou te vois-tu dans 10 ans ? Ou en tout cas, comment imagines-tu ta carrière pro et ta carrière de cavalier dans le futur ?

Je ne parlerais pas de « carrière » de cavalier car je souhaite garder cette activité en passion. Pour le reste, cela dépend beaucoup des opportunités et des rencontres. Ce qui est certain, c’est que je veux avoir ma propre affaire… Mon côté entrepreneur !

Quels sont tes objectifs à court terme ? Quels sont tes projets/envies pour Racer pour la suite ?

Pour Racer, j’aimerais que la marque soit bien installée en France d’ici deux ans, avant de repousser les frontières et d’attaquer les marchés internationaux. Je suis en train de travailler sur la collection hiver 2020, et j’ai déjà en tête plusieurs modèles et futurs nouveaux produits qui viendront élargir la gamme. Ce que je souhaite par dessus tout, c’est garder le même niveau d’exigence quant au confort, à l’élégance et à la qualité, et le mêler aux dernières innovations textiles et technologiques.


Et voilà, on arrive au bout de cet échange avec Andy. Je vous conseille d’aller jeter un coup d’oeil à son Instagram où il nous en met plein les yeux avec ses photos de voyages et d’expos. N’hésitez pas à aller lire ou relire ses articles sur Le Cavalier Bleu.

Et en attendant de se retrouver avec le dernier article au sujet de Racer Gloves, je vous laisse avec les différentes plateformes où vous pouvez les retrouver :

FacebookInstagramSite Internet

signature-je-peux-pas-jai-poney-blog-equestre-2

Ce blog, c’est avant tout un joyeux mélange de passions, celle du cheval et celle de l’écriture, de curiosité et partage. Un grand patchwork de réflexions, découvertes, interrogations, recherches et autres apprentissages. En espérant que vous vous y sentirez bien et qu’à défaut de vous apprendre quelque chose, je vous aurai fait passer un bon moment ! 🦄

One thought on “| ENTRETIEN | Racer Gloves w/Andy Chansel – part.2

Laisser un commentaire

Back To Top